VIVEA

VIVEA est le fonds d’assurance formation des actifs non-salariés agricoles, habilité par décret du 30 novembre 2001.

VIVEA est un fonds mutualisé mis en place par la profession agricole créé par convention  entre les 4 syndicats représentatifs : Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Jeunes agriculteurs (JA), Confédération paysanne et Coordination rurale ; et deux organisations agricoles à vocation générale : l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA) et la Confédération nationale de la mutualité , de la coopération et du crédit agricole (CNMCCA).

Christiane LAMBERT en assure la présidence depuis 2005, Béatrice DINGLI en assure la direction depuis avril 2012. 650 élus et 76 salariés répartis sur l’ensemble du territoire assurent le développement de la formation professionnelle continue.

VIVEA accompagne les chefs d’entreprise du secteur agricole et leurs conjoints dans le développement de leurs compétences et le financement de leur formation professionnelle continue :

  • En mutualisant la contribution formation professionnelle continue de ses 590 500 chefs d’exploitation et entrepreneurs agricoles et ruraux ;

  • En étudiant les besoins en compétences de ses contributeurs par ses activités de veille du contexte et de prospective métier ;

  • En orientant l’offre de formation par son expertise en ingénierie de formation ;

  • En  achetant des prestations de formation aux organismes de formation habilités ;

  • En optimisant ses ressources par la recherche et la gestion de cofinancements nationaux et européens

VIVEA intervient dans le respect des lois et des réglementations en vigueur.

FAF AGEFICE CHEF D'ENTREPRISE

Pour pouvoir bénéficier du financement de ses actions de formation, le Chef d’Entreprise (ou le conjoint collaborateur/conjoint associé) qui souhaite se former doit être ressortissant de l’AGEFICE. Dans le cas contraire, les Dirigeants peuvent s’adresser à d’autres dispositifs.

FIF PL PROFESSION LIBERALE

Le FIF PL est un fonds d’assurance formation agréé par Arrêté Ministériel du 17 mars 1993, publié au Journal Officiel, le 25 mars 1993.
Il a été créé à l’initiative de l’UNAPL (Union Nationale des Professions Libérales) et des organisations professionnelles adhérentes, conformément aux dispositions de la loi du 31 décembre 1991, portant sur la formation continue des Travailleurs Indépendants et des Professionnels Libéraux, faisant obligation à tous de s’acquitter de la Contribution à la Formation Professionnelle (CFP).

FAFTT INTERIM

Le FAF.TT en tant qu’OPCA a pour mission de :

  • Contribuer au développement de la formation professionnelle continue

  • Informer, sensibiliser et accompagner les entreprises dans l’analyse et la définition des besoins en matière de formation professionnelle,

  • Participer à l’identification des compétences et des qualifications mobilisables au sein de l’entreprise et à la définition des besoins collectifs et individuels au regard de la stratégie de l’entreprise, en prenant en compte les objectifs définis par les accords de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences,

  • S’assurer de a qualité des formations dispensées, notamment en luttant contre les dérives thérapeutiques et sectaires.

Pour l’accomplissement de ses missions, le FAF.TT assure un service de proximité au bénéfice des entreprises permettant d’améliorer l’information et l’accès des salariés de ces entreprises à la formation professionnelle.

Le FAF.TT en tant qu’OPACIF a pour mission de :

  • Concourir à l’information des salariés et des demandeurs d’emploi qui ont été titulaires d’un contrat à durée déterminée,

  • Délivrer le conseil en évolution professionnelle,

  • Accompagner les salariés et les demandeurs d’emploi dans leur projet professionnel lorsque celui-ci nécessite la réalisation d’une action de formation, d’un bilan de compétences ou d’une validation des acquis de l’expérience,

  • Financer les actions organisées dans le cadre du congé individuel de formation, en lien, le cas échéant avec la mobilisation du compte personnel de formation,

  • S’assurer de la qualité des formations financées.

AIDES À LA FORMATION DE LA REGION GUADELOUPE

La formation professionnelle et l'apprentissage figurent parmi les actions prioritaires des régions. Aussi, la Région Guadeloupe a fait de ces deux domaines des priorités absolues de l'action régionale, car formation et apprentissage sont des armes incontournables contre le chômage de masse. La Région Guadeloupe avec le cofinancement du Fonds social européen (FSE), joue un rôle majeur dans la programmation de l'offre de formation. Elle s'adresse aux jeunes et aux adultes, et vise l'accès, le maintien ou encore le retour à l'emploi. Pour cela, elle propose plusieurs dispositifs.

Please reload